Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Claude HERCENT  Artiste Peintre

ASTON MARTIN DB4 GT.ZAGATO .1961

23 Octobre 2012, 20:22pm

Publié par cloder100

L'Aston-Martin DB4 Zagato a vu le jour au salon d'Earl's Court à Londres en 1960. Au départ, l'idée était de concurrencer la Ferrari 250 GT dans la catégorie des grand-tourisme. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les mécaniciens de David Brown vont doter cette voiture d'un bloc 6 cylindres de 3,7 litres, développant 314 cv. Aston Martin l'envoie ensuite vers les ateliers milanais de Zagato afin qu'elle reçoive une carrosserie spécifique, et qu'elle perde un peu de poids, notamment en supprimant les pare-chocs chromés, ainsi que la planche de bord en bois. L'utilisation d'aluminium pour la carrosserie et le chassis, ainsi que le plexiglass pour les vitrages, concourrent également à l'allègement de la voiture, dont le poids total ne dépassera pas 1225kg et lui permetrra d'atteindre les 245 km/h. Malgré son esprit sportif, et tous les soins apportés à son design, elle ne détrônera jamais la Ferrari 250 GT. Aston Martin stoppera la production de ce modèle en 1963, avec seulement 19 exemplaires fabriqués.

Quand on peut en voir une aujourd'hui, on est immédiatement pris d'une grande émotion, que l'on soit ou non amateur d'automobile, tellement sa beauté est intemporelle.

Aston Martin DB 4 GT Z

Voir les commentaires

AMILCAR C.6. de 1928

22 Octobre 2012, 20:17pm

Publié par cloder100

CCF21102012 00001-001

 

En   octobre1926,  au  Salon  de Paris, la marque présenta une version de série à culasse démontable, moteur à paliers lisses : La C6, que certains magazines de l'époque décrivaient comme "joliment finine et dotée d'une excellente aérodynamique".  Alimenté par un compresseur de type Roots et équipé d'une lubrificatioin par carter sec, le moteur de la C6 était le nec plus ultra en matière de technologie automobile, délivrant une puissance maximale de 60cv. Une vraie voiture de Grand Prix en miniature, la très exclusive C6 produite en série limitée était exactement ce qu'attendait la clientèle sportive d'Amilcar, bien que le prix de 60000 francs la plaçait en concurrence directe avec la  Bugatti 35A/37.

C'était une vraie voiture de grand prix en dépit de ses 1100 cm3. Elle a gagné pas moins de 74 victoires en 1926, l'année de son introduction, y compris  le Grand Prix d'Italie, le Grand Prix de Provence, et les 200 miles de Brooklands.

La C6 était aussi la première  voiture de 1100 cm3 à  dépasser la vitesse de 200km/h!

La C6 jouissait d'un succès considérable face à ses rivales : Salmson et BNC, mais en dehors des circuits, la marque ne faisait pas aussi bien.  La volonté d'Amilcar de se tourner vers les véhicules de tourisme, et aussi  vers le marché américain amènera à la suppression du service compétition en 1927, bien que les innovantes Amilcar aient continué de briller dans des mains privées jusque dans les  années  40. Aujourd'hui, malgré une production qui ne sétala guère au-delà d'une seule saison, ces voitures de Grand Prix particulièrement bien construites sont devenues la quintessence des Amilcar et  font partie des voitures de compétition françaisses les plus remarquables de leur époque.

 

 

 

    

Illustration :  dessin au crayon sur papier Canson "mi-teinte". 20x30 cm

Voir les commentaires

FEDERICO PIETRELLA

17 Octobre 2012, 08:58am

Publié par cloder100

Je consacre aujourd'hui une page à un peintre que j'appprécie énormément par son style et sa technique bien particulière... Il fallait y penser !

Né à Rome en 1973, vivant et travaillant  à Berlin, cet artiste contemporain expose dans le monde entier.

Ses peintures, portraits ou paysages urbains sont le fruit d'une multitude d'impressions de tampon dateur à la manière des pointillistes.

En y regardant de plus près, on constate le travail de fourmi que cela représente !

Chaque matin il remet son tampon à la date du jour, afin de permettre une lecture chronologique de son tableau.(Il lui faut quelquefois un à deux mois pour la réalisation). L'impression est faite uniquement en noir, et c'est ce qui fait la profondeur et le relief de l'oeuvre.

La création de cet artiste qui a retenu mon attention se trouve ci-dessous, mais il y en a beaucoup d'autres..

17 OCT 2012

Federico Pietrella (peinture chifrée!)

www.federicopietrella.comlink


Voir les commentaires

ALFA ROMEO TZ 1964 Tubolare.

1 Octobre 2012, 22:14pm

Publié par cloder100

Alfa roméo TZ 1964Véhicule de compétition innovant, avec comme base un chassis tubulaire, et une carrosserie tout aluminnium, la TZ a un avantage considérable qui est son poids. En efffet, avec ses  650 kg seulement, pas besoin d'un moteur énorme : le moteur 1,6 l de la Giulia porté à 160 cv et équipé d'une boîte 5 réussissait à l'emmener jusqu'à plus de 215 km/h ! Un effort particulier avait été fait sur le freinage avec des freins à disques, dont ceux de l'arrière étaient  accolés à la sortie de pont. Le pont rigide avait été remplacé par un pont à roues indépendantes, rendant la tenue de route redoutable.

Toujours en quête de performance, Zagato, qui avait déjà éprouvé le traitement de la face arrière des carrosseries sur d'autres autos en les tronçonnant à la verticale, a voulu reproduire son savoir-faire sur ce modèle.

La voiture fit ses débuts en 1963 à la FiSA (coupe Monza), puis, en 1964, elle fut homologuée en catégorie Grand Tourisme (Il fallait qu'elle soit construite au moins à 100 exemplaires).

Il reste peu de modèles aujourd'hui, et heureux sont les collectionneurs propriétaires d'un tel modèle!

Les lettres T et Z veulent dire : Zagato Tubolare.

De magnifiques photos à voir dans l'article de Benjamin de "News d'Anciennes" dont voici le lien ci-dessous :

http://newsdanciennes.com/2017/03/12/alfa-romeo-tz-le-meilleur-dalfa-revele-par-zagato/

Dessin au crayon de couleur 20x30cm.

24 h du Mans 1964

 

 

 

 

 

 

 DEUX TZ devant les stands.

 

J'ai retrouvé une photo d'époque (24 heures du Mans 1964) sur laquelle on peut voir, à l'arrière de la voiture, mon ami Christian à gauche, et moi-même à droite...

Voir les commentaires